Une nouvelle rentrée scolaire sous le signe du Covid

Article mis à jour le 9 septembre 2021
À quelques jours de la rentrée des élèves, le Covid impose toujours ses contraintes et un protocole sanitaire applicable dès le jeudi 2 septembre, jour de rentrée pour tous.

Le double objectif de cette rentrée, énoncé par le ministre Blanquer, est clair :

« Protéger tous les élèves et les adultes et assurer l’éducation pour tous »,

« Assurer une rentrée sereine et accueillir les élèves de la maternelle à la terminale dès le 2 septembre ».

Afin de garantir au mieux cet engagement, le ministre a précisé que dès le premier jour de la rentrée, le niveau 2 « jaune » serait enclenché en France métropolitaine et susceptible d’évoluer en fonction de l’évolution du contexte sanitaire.

Concrètement, ce positionnement induit les dispositifs suivants :

Les cours auront bien lieu en présentiel

Tous les élèves, de la maternelle à la terminale vont retrouver le chemin de l’école, du collège ou du lycée sans distinction. Idem pour l’enseignement supérieur.

Le pass sanitaire ne sera pas nécessaire pour aller en classe, pas plus au lycée qu’en maternelle, ni à l’université

Si le pass sanitaire n’est pas demandé, le ministre de l’Éducation nationale insiste beaucoup sur la nécessaire vaccination des élèves dès l’âge de 12 ans, âge seuil de vaccination. Des campagnes de vaccination seront lancées dès début septembre auprès des jeunes concernés.

Toutefois, une différence de traitement sera appliquée entre vaccinés et non-vaccinés en cas de contamination dans une classe

Selon le niveau d’études, des protocoles sanitaires différents s’appliqueront en cas de contamination dans une classe :

  • dans les collèges et lycées : les élèves non-vaccinés seront évincés, mais pas les élèves vaccinés. Ainsi, si un cas positif au Covid-19 est déclaré dans une classe, les non-vaccinés seront renvoyés chez eux et suivront les cours à distance.
  • dans les écoles primaires : si un cas positif au Covid-19 est déclaré dans une classe, c’est la classe tout entière qui sera fermée.

Le port du masque sera obligatoire ou non en fonction du niveau de protocole

Dans l’hypothèse de rentrée de niveau 2 « jaune » applicable en France métropolitaine, le port du masque reste obligatoire dans les espaces clos et les règles relatives au port du masque en extérieur en population générale devront être respectées.

Pour les niveaux 3 « orange » et 4 « rouge », le port du masque est obligatoire dans les espaces clos et en extérieur.

Les gestes barrières restent plus que jamais obligatoires

Côté élèves : le lavage régulier des mains est toujours nécessaire à l’arrivée dans l’établissement scolaire, avant et après chaque repas, avant et après les récréations, et après s’être rendu aux toilettes.

Côté établissements : il leur est demandé d’aérer régulièrement les salles de classe et tous les lieux de vie des élèves au moins 15 minutes le matin, pendant chaque récréation et intercours, le midi et pendant le nettoyage des locaux. Toutes les heures, les fenêtres doivent également rester ouvertes au moins 5 minutes.

Les cours de sport sont maintenus, avec des adaptations en fonction du niveau de protocole

Dans l’hypothèse de rentrée de niveau 2 « jaune » applicable en France métropolitaine, les activités sportives sont autorisées en intérieur et en extérieur. Toutefois, dans le cas impératif d’une pratique à l’intérieur (intempéries, disponibilité des installations, etc.), une distanciation de 2 mètres devra être respectée.

Les règles de distanciation à la cantine restent d’actualité

Les établissements doivent instaurer des plages horaires de déjeuner différentes et plus larges afin d’éviter l’attente et l’attroupement des élèves au sein de la cantine. Dans la mesure du possible, les entrées et sorties devront être dissociées.

De plus, pendant les repas, les élèves ne devront pas être assis l’un en face de l’autre ni côte à côte, mais en quinconce.

Les élèves non-vaccinés pourront difficilement participer aux sorties scolaires

Les mesures gouvernementales générales instaurant dès l’âge de 12 ans l’obligation de présenter un pass sanitaire pour prendre l’avion ou le train, mais aussi pour aller au musée, au cinéma, au théâtre ou encore à la piscine s’appliqueront aux sorties scolaires dans ces établissements. Conséquence, les élèves devront présenter un pass sanitaire ou un test PCR ou antigénique pour participer à ces sorties.

Les élèves non-vaccinés en seront donc exclus.

À l’inverse, et toujours en application des mesures gouvernementales générales, pour les enfants de moins de 12 ans, non éligibles à la vaccination, aucun justificatif de vaccination ou test PCR ne sera demandé lors des sorties.

Dans l’enseignement supérieur, les étudiants auront également cours en présentiel

Le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche a posé le principe d’une rentrée à 100 % en présentiel dans les universités.

Cet objectif sera toutefois modulable en fonction de l’évolution du virus. Ainsi, des mesures de distanciation dans les salles de classe ou de demi-jauge pourraient à nouveau être instaurées.

Le port du masque reste obligatoire en intérieur et les gestes barrières doivent toujours être respectés. Les étudiants et personnels vaccinés ne peuvent plus être considérés comme cas contacts. Seuls les non-vaccinés devront s’isoler en cas de contamination dans une classe.

Les facultés doivent mettre à disposition des élèves des tests antigéniques et des autotests.

 

L'auteur
Elisabeth Laurent est responsable des partenariats et coordinatrice internationale chez Acadomia. Elle met en place des solutions éducatives pour les villes, bailleurs sociaux, grandes écoles et entreprises, et pour les familles expatriées à l’étranger.
Laisser un commentaire
Commentaires
*
*

L'auteur
Elisabeth Laurent est responsable des partenariats et coordinatrice internationale chez Acadomia. Elle met en place des solutions éducatives pour les villes, bailleurs sociaux, grandes écoles et entreprises, et pour les familles expatriées à l’étranger.

Tags

Articles