Tout savoir sur le Grand oral 2021

7 juin 2021
Quelques conseils pour réussir son Grand oral version 2021.

Certains ont peut-être pensé voire espéré que le Grand oral n’aurait pas lieu cette année, en raison de la situation sanitaire, mais le ministère de l’Education nationale l’a confirmé il y a quelque temps déjà : les élèves de terminale passeront bien leur oral, en présentiel et du 21 juin au 2 juillet, comme prévu. L’échéance approchant, il est grand temps de s’y préparer, et je vous propose quelques éclairages et conseils pour bien aborder et réussir cette épreuve inédite.

Bien connaître le déroulement de l’épreuve pour cette session

Si l’épreuve est maintenue, des aménagements ont tout de même été annoncés pour rassurer les candidats, suite à une nouvelle année scolaire largement chamboulée par la pandémie. Il faut prendre gare aux rumeurs concernant ces aménagements, et ne se fier qu’aux annonces officielles du ministère et mises en ligne sur le site Eduscol.

Commençons tout d’abord par ce qui ne change pas :

  • Le coefficient du Grand oral est inchangé : il est de 10 en voie générale, et de 14 en voie technologique.
  • Il s’agit toujours de préparer deux questions, qui doivent porter sur les deux spécialités du candidat. Pour la voie générale, chacune des questions peut concerner soit une seule des spécialités, soit les deux en même temps. En revanche, ces questions n’ont plus l’obligation d’être liées au projet d’orientation : cette contrainte avait été levée dès le mois de décembre par le ministère.
  • La durée est la même, à savoir 20 minutes de préparation et 20 minutes de passage. L’épreuve se déroule de la façon suivante : le candidat présente ses deux questions au jury qui en choisit une, puis prépare son exposé dans une salle isolée. Il peut pendant ce temps de préparation concevoir un support, qu’il remettra au jury afin de faciliter la présentation de son exposé (ce support peut être un plan détaillé, un schéma, un croquis : le format est entièrement libre).

Débute alors le temps de passage : l’exposé portant sur la question choisie se fait en 5 minutes, debout devant le jury, et il est suivi par un entretien qui dure un quart d’heure :  pendant les 10 premières minutes, le jury interroge le candidat à propos de son exposé pour lui permettre d’approfondir sa pensée, de préciser sur tel ou tel point, de définir un terme, de citer ses sources, etc.
Le jury peut ensuite poser au candidat des questions sur le programme des deux spécialités de première et de terminale, et des questions qui ne seront pas nécessairement en lien avec le sujet de l’exposé.

Pendant les 5 dernières minutes de l’entretien, le candidat évoque son projet d’orientation : il ne s’agit évidemment pas de le justifier, mais il faut notamment être en mesure d’expliquer son parcours de réflexion, ou de présenter avec précision la formation dans laquelle le candidat aura été accepté.

Passons maintenant aux aménagements spécifiques à cette session 2021 :

  • En ce qui concerne l’exposé tout d’abord : dans la version initiale de l’épreuve, le candidat devait présenter son exposé au jury sans l’aide d’aucune note. Cette année, il sera autorisé à avoir sous les yeux des notes rédigées pendant le temps de préparation.
  • En ce qui concerne l’entretien :
    • un descriptif listant les points des programmes de spécialités qui n’auraient pas été étudiés en première et en terminale pourra être présenté au jury, afin que le candidat ne soit pas interrogé sur ces chapitres. Ce descriptif, officiel, sera préparé et validé par l’établissement du candidat.
    • Enfin, le candidat pourra utiliser un paperboard ou un tableau lors de l’échange avec le jury (pour rédiger une équation, esquisser une carte…).

Voici maintenant quelques conseils pour réussir son Grand oral version 2021.

Utiliser judicieusement son temps de préparation

On a donc vu que, pour l’exposé, il sera possible de s’appuyer sur ses notes ; mais il ne sera pas envisageable de rédiger intégralement son exposé durant le temps de préparation. Mieux vaut donc apprendre par cœur son introduction et la fin de sa conclusion, ainsi que son plan, et se contenter de noter quelques mots clés sur un brouillon comme « garde-fou » en quelque sorte.

Il faut en outre garder du temps pour concevoir un support à remettre au jury : ce support, prévu à l’avance et rédigé de mémoire, n’est pas obligatoire et pas officiellement évalué ; cependant, un support bien préparé et pertinent sera toujours apprécié et fera bonne impression, en valorisant à coup sûr l’implication et le sérieux du candidat.

Valoriser son travail lors de l’exposé.

Attention tout d’abord à l’effet piège des notes autorisées pendant l’exposé : c’est le jury qu’il faudra regarder, pas ses notes !

Un exposé convaincant est un exposé où le candidat se montre impliqué, et valorise ses recherches, sa réflexion, notamment en citant ses sources. Mais cinq minutes, c’est trop court pour pouvoir tout dire  : il faudra prévoir des « perches » à tendre au jury en vue de l’exposé en disant par exemple « si vous le souhaitez, je pourrai lors de notre échange développer ce point… »

Anticiper les questions de l’entretien.

Tout comme l’exposé, l’entretien se prépare : il faut se mettre en situation et prévoir les réponses aux questions que le jury pourrait poser. Évidemment, pour savoir quoi réviser concernant le programme des spécialités, on s’appuiera sur le descriptif listant ce qui a été vu ou non en première et en terminale.

Le Grand oral n’est pas une épreuve à redouter : on n’attend pas du candidat des talents d’orateur, mais simplement du travail et de l’implication. En s’y préparant sérieusement, il est facile d’obtenir une très bonne note, ce qui n’est pas à négliger au vu du coefficient !

L'auteur
Laëtitia Leroy est responsable du service pédagogie Acadomia . Elle conçoit et supervise les solutions d’accompagnement proposées à nos élèves pour la réussite de leur scolarité dans le secondaire, dans le champ disciplinaire comme dans le cadre parascolaire (méthodologie et stratégies d’apprentissages, développement personnel…).
Laisser un commentaire
Commentaires
*
*

L'auteur
Laëtitia Leroy est responsable du service pédagogie Acadomia . Elle conçoit et supervise les solutions d’accompagnement proposées à nos élèves pour la réussite de leur scolarité dans le secondaire, dans le champ disciplinaire comme dans le cadre parascolaire (méthodologie et stratégies d’apprentissages, développement personnel…).

Tags

Articles