Modalités du Baccalauréat 2020, annulation des épreuves finales : Comment donner un sens à la fin de cette année scolaire de Terminale bouleversée ?

7 avril 2020 - 1 Commentaire(s)
Pourquoi et comment remobiliser nos enfants pour qu'ils poursuivent leur scolarité jusqu’à la fin  de l’année ?

Depuis l’annonce de la suppression des épreuves écrites du baccalauréat et du basculement en contrôle continu, il peut être difficile de motiver son enfant et comprendre les enjeux de cette année de Terminale inédite.

Doit-on considérer que l’année scolaire est désormais terminée, acquise ?

Pourquoi et comment remobiliser nos enfants pour qu’ils poursuivent leur scolarité jusqu’à la fin  de l’année ?

Même s’il pourrait vous sembler que la fin de l’année scolaire de Terminale n’a plus beaucoup d’enjeu, les annonces du Ministre Blanquer marquent une volonté très forte de garder toute sa valeur au Baccalauréat 2020, d’évaluer les élèves sur l’ensemble de l’année scolaire (hors période de confinement), et notamment les mois de mai et juin qui devraient marquer leur retour au lycée.

De plus, le Bac n’est pas une fin en soi, il est un marqueur entre le lycée et l’enseignement supérieur puisqu’il valide les connaissances acquises nécessaires à l’admission et la réussite du parcours universitaire. Il est donc indispensable que les lycéens aient conscience de l’enjeu dans cet objectif de réussir leur première année dans le supérieur, qui sera exigeante et réclamera de la part de chacun le niveau de maîtrise des connaissances de Terminale habituellement requis.

Cet objectif ultime de réussite dans la filière choisie passe par 3 étapes :

  1. Il est indispensable de préparer le retour au lycée le 4 mai et de ne pas laisser les fragilités s’installer

Même si la période de confinement n’entre pas dans l’évaluation du Baccalauréat, il est indispensable de ne pas laisser de différence de niveau s’installer entre les élèves qui auront produit le travail nécessaire, et ceux qui n’auront pas été constants. La période de confinement qui arrive alterne pour les élèves de chaque zone vacances et travail à la maison, c’est le bon moment pour faire le point avec votre enfant sur sa scolarité pendant ces dernières semaines, le travail réalisé, les points de blocage et/ou de progression. Il est en effet indispensable de renforcer les matières non maîtrisées et de ne pas laisser le temps installer et accroître ces fragilités.

Nécessaire aussi de tracer un planning de travail pour les dernières semaines avant le retour au lycée, où les cours et les évaluations reprendront et pourront avoir un poids important dans le livret scolaire de votre enfant. Notamment si ses notes des premier et deuxième trimestres ont été moyennes.

Bien sûr, le temps de « vacances » est également indispensable, même s’il est confiné, il doit permettre à votre enfant de décompresser, de « digérer » l’annonce de l’annulation des épreuves finales, et de se remotiver pour la dernière ligne droite avant l’obtention du diplôme.

Le Ministre Blanquer a évoqué des « vacances de Printemps apprenantes », beaucoup de ressources culturelles, artistiques, scientifiques sont disponibles gratuitement, incitez votre enfant à se plonger dans les trésors des musées, découvrir de nouvelles formes artistiques, et aller à la découverte de la planète !

  1. Il faut préparer la première année dans l’enseignement supérieur

Le Baccalauréat n’est pas une fin en soi, il valide les compétences acquises par votre enfant pendant ce cycle du lycée et le prépare à l’enseignement supérieur. Pour assurer la réussite de cette prochaine année, il est essentiel de maîtriser parfaitement les contenus du programme de terminale.

Le programme de la filière choisie par votre enfant ne sera pas modifié par la crise sanitaire et les bouleversements qu’elle a engendrés au niveau de la scolarité, l’établissement considèrera en effet que le jeune étudiant a acquis toutes les connaissances attendues en fin d’année de Terminale.

Les élèves motivés qui ont compris l’enjeu d’un travail régulier et qualitatif jusqu’au 4 juillet seront armés pour faire face au bouleversement du passage dans l’enseignement supérieur et réussir pleinement leurs études. Ils feront la différence !

  1. Vous avez un rôle important à jouer dans l’accompagnement de votre enfant en cette fin d’année troublée et déstabilisante pour lui

En premier lieu, l’annulation de l’examen a proprement dit, ces quelques jours d’épreuves qui marquent les esprits, tels un initiatique pour tous … n’auront pas lieu. Beaucoup d’élèves sont déçus de cette décision, pour des raisons parfois opposées : les uns parce qu’ils visaient l’excellence et une mention, ravis de se challenger, les autres parce que leur dossier scolaire est fragile, leurs résultats moyens et qu’ils espéraient remonter leurs notes grâce à l’examen. Dans les deux cas, il est important d’échanger avec votre enfant, de comprendre sa déception et de trouver, ensemble, les clés d’une nouvelle motivation. Trouvez le juste équilibre entre motivation, incitation à aller au bout des choses, confiance et satisfaction du travail accompli.

Soyez convaincus, et affirmez dans votre discours que le Baccalauréat 2020 aura la même valeur que les autres, entraînez votre enfant dans cette dynamique ; et puis, surtout, lorsqu’il sera reçu, fêtez sa réussite !

Valoriser le travail de son enfant est un enjeu essentiel dans sa mise en confiance pour l’avenir de son parcours universitaire et sa construction de jeune adulte. Votre enfant a traversé cette année de multiples péripéties et obstacles, sa réussite scolaire mais aussi personnelle en sortira encore plus éclatante !

Très bonne fin d’année scolaire à tous. Prenez soin de vous, nous sommes à vos côtés.

 

 

 

L'auteur
Elisabeth Laurent est responsable des partenariats et coordinatrice internationale chez Acadomia. Elle met en place des solutions éducatives pour les villes, bailleurs sociaux, grandes écoles et entreprises, et pour les familles expatriées à l’étranger.
Avez-vous apprécié cet article ?
Please wait...
Merci de noter l'article afin de nous permettre d'améliorer le blog
Laisser un commentaire
Commentaires
*
*

1 Commentaire(s)
  • Michel:Enseignant Université Le 4 mai 2020

    Très bon article, très bien documenté et tellement vrai

L'auteur
Elisabeth Laurent est responsable des partenariats et coordinatrice internationale chez Acadomia. Elle met en place des solutions éducatives pour les villes, bailleurs sociaux, grandes écoles et entreprises, et pour les familles expatriées à l’étranger.

Tags

Articles