L’école (et les vacances) à la maison : comment occuper mon enfant pendant ce nouveau confinement ?

6 avril 2021
L’idée de passer les vacances scolaires à la maison vous inquiète ? Nos conseils pour vivre au mieux ce nouveau confinement en famille !

Les mesures sanitaires annoncées le 31 mars signent le retour de l’enseignement à distance pour les élèves des écoles, collèges et lycées, et ce au moins jusqu’aux vacances de printemps, qui commenceront pour tout le monde le 12 avril.  Si l’école à la maison n’est plus un saut dans l’inconnu pour les parents, nombre d’entre eux envisagent avec quelque appréhension cette nouvelle cohabitation familiale, entre « continuité pédagogique », télétravail et activités en extérieur réduites à un rayon de 10 kilomètres. Comment bien s’organiser (et tenir la distance) ?

Faites le point.  L’école à la maison recommence pour tous au même moment (à partir du 6 avril au matin), mais elle se poursuivra plus ou moins longuement selon les niveaux scolaires. Les élèves de maternelle et de primaire retourneront en classe dès le 26 avril, date de la fin des vacances de printemps harmonisées. En revanche, les collégiens et des lycées ne reviendront dans leurs établissements que le 3 mai 2021, et avec des jauges adaptées : entretemps, les cours seront assurés en distanciel.

Informez, planifiez. Vous avez dû lire deux fois le paragraphe précédent, un œil sur le calendrier pour être bien sûr(e) des échéances des uns et des autres ? Gare aux confusions et aux malentendus : assurez-vous que tout le monde à la maison a bien tout compris aux diverses annonces, pourquoi pas en concevant un petit planning collectif avec les dates et les occupations (école/école à la maison/travail/télétravail/congés) de toute la maisonnée.

Faites appel aux bonnes volontés. Si vous devez travailler ou télétravailler pendant cette période et serez donc peu disponible, exposez clairement la situation à vos enfants, expliquez-leur que vous aurez à nouveau besoin de leur aide et de leur coopération. Échangez avec eux sur leurs questions et craintes éventuelles et réfléchissez ensemble aux solutions qui pourront être trouvées pour que la cohabitation et les activités de chacun se déroulent au mieux (et forts des expériences du printemps dernier !).

(Re) délimitez vos fonctions.  Le premier confinement vous l’avait sans doute déjà appris, sinon confirmé : on ne devient pas enseignant multi–matières du jour au lendemain. Vous n’aurez (normalement) pas à le faire. Pendant cette (courte) période de « classe à la maison », des cours en visio, des révisions et exercices seront proposés par les enseignants, désormais rôdés à la pédagogie à distance. Et c’est le moment d’inviter vos enfants à travailler de façon plus autonome, surtout s’ils sont au collège ou au lycée.

Définissez les espaces.  Afin que chacun puisse travailler au calme ou s’isoler pour profiter de moments de détente, réfléchissez ensemble à une répartition des espaces disponibles. L’idéal est que chacun dispose de son espace de travail, et que les lieux liés à la détente et aux repas ne servent qu’à cela. Si cela n’est pas possible – et que vous n’avez pas d’autre choix que de travailler vous-même dans un espace de vie – établissez les horaires auxquels le salon ou la cuisine devront être, autant que possible, considérés comme votre bureau privé. Appuyez-vous sur ce qui avait fonctionné lors du premier confinement, ou ajustez ce qui doit l’être à la lumière des expériences passées.

Reprenez les bonnes habitudes pour accompagner efficacement votre enfant dans son travail :  ancrez peu à peu des rituels (même espace, même heure, même durée) pour favoriser les automatismes de travail ; alternez les matières et les activités pour conserver la motivation ; en cas de difficultés sur un exercice, demandez à votre enfant de vous expliquer ce qu’il sait au sujet de la leçon, et en quoi elle peut l’aider à poursuivre ; pour faire face à une tâche longue, incitez-le à la découper en étapes plus petites pour éviter tout découragement… bref, appliquez les mêmes bonnes méthodes que pour l’aide aux devoirs.

Pendant les vacances, brisez la routine. Les horizons étant limités à dix petits kilomètres, il ne sera bien sûr pas possible de s’évader très loin de la maison durant les vacances de printemps. Raison de plus pour casser le rythme : changez (un peu) vos horaires, écumez les idées de balades (champêtres ou urbaines) possibles dans votre rayon de déplacement… Surtout, ne surchargez pas vos enfants de travail sous prétexte de rattraper le retard accumulé : consacrez une demi-journée ou une partie de celle-ci aux activités scolaires et laissez-les libres le reste du temps.

Faites-vous aider.  Par manque de temps (ou de patience !) vous ne voyez pas comment organiser sereinement ou efficacement ces semaines d’école ou de vacances à la maison ? Si, décidément, loin de ses enseignants, votre enfant est trop petit pour se débrouiller seul, peine à se motiver, ne comprend pas ses leçons ou bute sur les exercices demandés, déléguez : faites appel à un enseignant à distance de façon ponctuelle (via le service « prof en ligne » d’Acadomia 365) ou régulière, en mettant en place une aide au suivi de l’école à la maison ou des cours individuels à domicile voire en live, selon l’âge et les besoins de votre enfant . Et pendant les vacances, place aux stages de révisions pour les ados ou aux ateliers ludo-éducatifs pour les plus jeunes: autant d’opportunités pour eux, d’apprendre autrement, et pour vous, de souffler un peu ou de travailler en toute sérénité !

Avez-vous apprécié cet article ?
Please wait...
Merci de noter l'article afin de nous permettre d'améliorer le blog
Laisser un commentaire
Commentaires
*
*

Tags

Articles