L’école à la maison : comment accompagner mon enfant pendant le confinement ? 

Article mis à jour le 21 avril 2020
il faut organiser l’école à la maison, et parfois télétravailler en même temps. Comment bien s’organiser (et tenir la distance) ?  

C’est un saut dans l’inconnu pour de nombreux parents depuis l’annonce de la fermeture de tous les établissements scolaires puis de la période de confinement pour une période indéterminée : il faut organiser l’école à la maisonet parfois télétravailler en même temps. Comment bien s’organiser (et tenir la distance) ?  

Réunissez un conseil de famille. Les nouvelles règles de la maison seront mieux acceptées si vous en discutez tout d’abord ensemble : exposez clairement la situation à vos enfants, expliquez-leur que vous aurez besoin de leur aide et de leur coopération, échangez avec eux sur leurs questions et craintes éventuelles et réfléchissez ensemble aux solutions qui pourront être trouvées pour que la cohabitation et les activités de chacun se déroulent au mieux.  

Délimitez vos fonctions. Vous ne pouvez pas devenir enseignant multimatières du jour au lendemain et, rassurez-vous, vous n’aurez pas à le faire : pendant cette période de « classe à la maison », il ne s’agira pas d’aborder des notions nouvelles et d’avancer sur le programme de l’année, mais uniquement de revenir sur ce qui avait jusqu’alors été vu en classe. Des révisions et exercices étant proposés par les enseignants chargés d’assurer le suivi pédagogique, votre rôle restera assez semblable à celui qui vous remplissiez pour les devoirs ordinaires.  

Définissez les espaces. Afin que chacun puisse travailler au calme ou s’isoler pour profiter de moments de détente, décidez d’une répartition des espaces disponibles. L’idéal est que chacun dispose de son espace de travail, et que les lieux liés à la détente et aux repas ne servent qu’à cela. Si cela n’est pas possible – et que vous n’avez pas d’autre choix que de travailler vous-même dans un espace de vie – établissez les horaires auxquels le salon ou la cuisine devront être, autant que possible, considéréscomme votre bureau privé. 

Donnez le rythme. Ne tentez pas de reproduire un emploi du temps heure par heure, calqué sur celui de l’établissement scolaire, mais proposez un cadre qui ne soit ni trop rigide (pour éviter les mutineries…), ni trop lâche (afin que vos enfants aient bien conscience qu’ils ne sont pas en vacances) : convenez d’une heure du lever et du coucher, sanctuarisez les heures des repas, définissez des temps de pause et des moments dédiés à l’activité physique. 

Adaptez le programme. La classe à la maison consiste donc à proposer donc un emploi du temps et une charge de travail allégés par rapport à ce qui se fait à l’école, mais jusqu’à quel point ? Si votre enfant est en primaire, deux séquences de travail de 30 minutes – une le matin, une l’après-midi – suffiront ; au collège, quatre heures de travail sont envisageables et, au lycée, cinq à six heures. Bien sûr, vous pouvez proposer en plus des temps d’activités éducatives : regarder des documentaires, des émissions de vulgarisation sur des sujets variés (type « c’est pas sorcier »), instaurer des moments de lecture (pour la famille au complet), faire des jeux de lettres, etc. Comme d’habitude, vous aurez sans doute à lutter contre l’irrésistible séduction des jeux vidéo et du catalogue Netflix…   

Limitez le nombre de supports. Le ministère de l’Éducation nationale propose, avec l’aide du CNED et son site « Ma classe à la maison », de nombreuses ressources pour les élèves du primaire au lycée ; le ou les enseignants de chaque établissement ont par ailleurs dû mettre en place un suivi pédagogique pour leurs élèves : cours en ligne, envoi de leçons et de devoirs, etc. Enfin, les éditeurs ont mis en ligne et en libre accès leurs manuels scolaires.  Conseillez à votre enfant de travailler autant que possible avec les ressources qui lui sont familières, et de ne pas multiplier les supports au risque de s’y perdre. 

Reprenez les bonnes habitudes pour accompagner efficacement votre enfant dans son travail :  ancrez peu à peu des rituels (même espace, même heure, même durée) pour favoriser les automatismes de travail ; alternez les matières et les activités pour conserver la motivation ; en cas de difficultés sur un exercice, demandez à votre enfant de vous expliquer ce qu’il sait au sujet de la leçon, et en quoi elle peut l’aider à poursuivre ; pour faire face à une tâche longue, incitez-le à la découper en étapes plus petites pour éviter tout découragement… bref, appliquez les mêmes bonnes méthodes que pour l’aide aux devoirs. 

Faites-vous aider. Si votre enfant peine à se motiver, ne comprend pas ses leçons ou bute sur les exercices demandés et que vous n’avez pas le temps ou les moyens d’y remédier, pensez aux cours en ligne : de nombreuses solutions existent pour faire appel à un enseignant à distance de façon ponctuelle (via le service « prof en ligne » d’Acadomia 365) ou régulièreCertaines plateformes de cours en ligne étant devenues très performantes (possibilité de partager des supports pédagogiques et des exercices, mais aussi outils interactifs pour motiver l’élève et favoriser une pédagogie active),les cours en live présentent aujourd’hui toutes les qualités pédagogiques d’un cours traditionnel. Autant profiter du goût immodéré de nos ados pour les écrans !  

L'auteur
Laëtitia Leroy est coordinatrice pédagogique chez Acadomia. Chargée de veille dans le domaine de l’actualité éducative (enquêtes et études, réformes, nouvelles méthodes et technologies de l’enseignement) elle élabore des outils et des ressources pour accompagner et développer l’ensemble de l’offre pédagogique.
Avez-vous apprécié cet article ?
Please wait...
Merci de noter l'article afin de nous permettre d'améliorer le blog
Laisser un commentaire
Commentaires
*
*

L'auteur
Laëtitia Leroy est coordinatrice pédagogique chez Acadomia. Chargée de veille dans le domaine de l’actualité éducative (enquêtes et études, réformes, nouvelles méthodes et technologies de l’enseignement) elle élabore des outils et des ressources pour accompagner et développer l’ensemble de l’offre pédagogique.

Tags

Articles