Le brevet en contrôle continu, oui mais comment ?

2 juillet 2020
Mais de quoi se compose concrètement ce brevet 100 % contrôle continu, quels sont les changements par rapport aux années précédentes, quelles matières et quelles notes seront prises en compte ? On répond à toutes vos questions !

Dès le mois d’avril, en raison de la crise sanitaire, le ministre de l’Éducation nationale a annoncé que les examens du bac et du brevet seraient entièrement validés sous la forme du contrôle continu et que toutes les épreuves étaient annulées. Mais de quoi se compose concrètement ce brevet 100 % contrôle continu, quels sont les changements par rapport aux années précédentes, quelles matières et quelles notes seront prises en compte ? On répond à toutes vos questions !

Comment auraient dû se répartir les points du brevet sans la crise sanitaire ?

Dans son organisation normale, le brevet est évalué sur 800 points et comprend déjà sur une bonne part de contrôle continu : celui-ci compte en effet pour 400 points, autant que l’examen final.

Cette part de contrôle continu n’est cependant pas constituée des différentes matières étudiées pendant l’année mais de 8 composantes plus ou moins transdisciplinaires qui constituent le « socle commun de connaissances, de compétences et de culture ». Chacune de ces 8 composantes est évaluée en fin d’année d’après 4 niveaux : maîtrise insuffisante (10 points), maîtrise fragile (25 points), maîtrise satisfaisante (40 points) et très bonne maîtrise (50 points).

Quant à l’examen final, qui compte donc d’ordinaire pour 500 points, il se compose de 4 épreuves écrites (français, mathématiques, histoire-géo-EMC, sciences) et d’une épreuve orale consistant en la présentation d’un projet.

Comment se répartissent les points du brevet pour cette session 2020 ?

Cette année, le brevet sera évalué sur 700 points et non 800, en raison de l’annulation de l’épreuve orale, seule épreuve à ne pas pouvoir être évaluée sous la forme d’un contrôle continu. Pour obtenir son brevet, il faudra donc réunir au moins 350 points, et non 400.

La maîtrise du socle commun compte toujours pour 400 points et ses 8 composantes sont évaluées comme d’habitude sur la base du livret scolaire : le candidat qui atteint le niveau « maîtrise insuffisante » obtient 10 points, puis 25 points pour une « maîtrise fragile », 40 points pour une « maîtrise satisfaisante » et 50 points pour une « très bonne maîtrise ».

La part normalement attribuée aux épreuves finales est donc de 300 points cette année, l’épreuve orale étant supprimée. Les mathématiques et le français sont notés sur 100 points et les sciences comme l’histoire-géographie- enseignement moral et civique sur 50 points.

Quelles notes seront prises en compte pour l’attribution du brevet ?

Seules les notes des deux premiers trimestres, soit celles obtenues avant le confinement, seront prises en compte pour l’attribution du brevet. Les notes retenues à la place des épreuves écrites de l’examen final seront calculées à partir de la moyenne des moyennes des deux premiers trimestres.

Les éventuelles notes obtenues pendant le confinement ne compteront donc pas pour le calcul du brevet.

Et pour les mentions ?

Les mentions sont maintenues mais leur attribution est modifiée en fonction du nombre de points requis cette année pour obtenir le brevet : il faudra donc 420 points pour obtenir une mention « assez bien », 490 points pour une mention « bien » et au moins 560 points pour une mention « très bien »

Comme les autres années, l’obtention d’une mention « bien » ou « très bien » peut permettre, sous certaines conditions, de bénéficier d’une bourse au mérite.

Mais au fait le brevet, ça sert à quoi ?

L’obtention du diplôme ne conditionne pas le passage en seconde : c’est un jury départemental qui décide de l’attribution du DNB, et c’est le conseil de classe qui décide de l’orientation. Il est donc possible de passer en 2de sans avoir son brevet (ou de redoubler sa 3e avec le brevet !).

Si on n’a pas besoin du brevet pour passer en 2nde, faut-il vraiment s’en soucier, surtout cette année ? En effet, d’habitude, les révisions pour le brevet permettent aux candidats de se remettre en tête des connaissances utiles pour la suite et de se mesurer au premier examen de leur vie. Un rendez-vous indéniablement manqué pour les candidats de cette année. Toutefois, décrocher haut la main son brevet reste un bon signe pour la suite : les élèves qui ont de (très) bonnes notes risquent moins de subir le « trou d’air » du début de lycée !

L'auteur
Laëtitia Leroy est coordinatrice pédagogique chez Acadomia. Chargée de veille dans le domaine de l’actualité éducative (enquêtes et études, réformes, nouvelles méthodes et technologies de l’enseignement) elle élabore des outils et des ressources pour accompagner et développer l’ensemble de l’offre pédagogique.
Avez-vous apprécié cet article ?
Please wait...
Merci de noter l'article afin de nous permettre d'améliorer le blog
Laisser un commentaire
Commentaires
*
*

L'auteur
Laëtitia Leroy est coordinatrice pédagogique chez Acadomia. Chargée de veille dans le domaine de l’actualité éducative (enquêtes et études, réformes, nouvelles méthodes et technologies de l’enseignement) elle élabore des outils et des ressources pour accompagner et développer l’ensemble de l’offre pédagogique.

Tags

Articles