Comment passer du (bon) temps avec ses enfants ?

21 novembre 2019
De nombreux parents regrettent de manquer de temps pour leurs enfants.

De nombreux parents, peinant à concilier vie professionnelle et vie personnelle, regrettent de manquer de temps pour leurs enfants. Plutôt que de se laisser gagner par la culpabilité, pourquoi ne pas réfléchir aux moments passés ensemble, et à ce que l’on y fait ?  

Tout d’abord, revenons sur l’idée qu’il faille absolument choisir entre la qualité et la quantité : cette représentation est tenace mais peu pertinente. Le temps idéal passé en famille est celui que les parents peuvent et veulent y consacrer, et mieux vaut cesser de se demander continuellement si c’est « assez » ou « assez bien », sous peine d’insatisfaction permanente, tant du côté des parents que des enfants.  

Évitez tout d’abord de « ritualiser » certains moments passés avec vos enfants (la lecture du soir, le cinéma du vendredi, la promenade du dimanche…) qui finiront fatalement par prendre l’aspect de corvée pour eux comme pour vous. Laissez plutôt la place à la spontanéité et à l’envie.  

En outre, si les activités en famille sont importantes, elles n’ont pas besoin d’être, au sens propre du terme, extraordinaires : les moments les plus importants ne seront pas forcément ceux que vous aurez passés ensemble dans une destination exotique ou dans un célèbre parc d’attractions. Passer du bon temps avec ses enfants, ça peut être tout simplement bricoler, cuisiner, se promener dans le bois d’à côté… tout en discutant de choses et d’autres.  

Ainsi toutes les activités banales du quotidien peuvent être l’occasion de passer du bon temps en famille. Les repas sont à cet égard particulièrement importants : ils sont tout d’abord des moments de partage essentiel et ils permettent ensuite aux enfants de se plier à un certain nombre de règles sociales, précieuses pour tout une vie. Mieux vaut donc insister pour que toute la famille mange ensemble, aux mêmes heures, et non chacun à sa guise…  

En revanche, le temps des devoirs est rarement un bon moyen de retrouver ses enfants ; pourtant de nombreux parents consacrent quotidiennement une partie de leur soirée au cours d’histoire de l’aînée ou à l’exercice de maths du cadet, souvent au prix de bien des tensions. Mieux vaut fixer un cadre horaire, au cours duquel l’enfant travaille seul, de façon autonome, afin d’apprendre à être responsable de son travail et donc de ses notes. En cas de difficultés réelles, faites plutôt appel à quelqu’un d’extérieur.  

Les parents divorcés s’interrogent avec encore plus d’acuité – et souvent de culpabilité – au sujet du temps passé avec leurs enfants. Il faut éviter l’écueil d’une surenchère qui serait préjudiciable à l’enfant comme au parent : il ne s’agit donc pas de transformer son temps de garde en concours du meilleur animateur, ni même de se sentir obligé de « faire » quelque chose avec son enfant. Vous avez le droit de ne pas avoir l’envie ou l’énergie de participer à une activité commune.

Passer du temps ensemble dans la même pièce (il joue tranquillement dans son coin, vous lisez), c’est parfois tout aussi bien. De façon plus générale, un enfant n’a pas besoin d’être systématiquement placé au centre du temps passé ensemble, à travers des activités spécialement choisies pour son plaisir et par là-même « surinvesties ». Pensez aussi à vous, car la qualité du temps passé en famille viendra aussi de votre propre plaisir.  

Amusez-vous, détendez-vous : ce sont les parents heureux qui rendent leurs enfants heureux. 

 

Avez-vous apprécié cet article ?
Please wait...
Merci de noter l'article afin de nous permettre d'améliorer le blog
Laisser un commentaire
Commentaires
*
*

Tags

Articles