Comment accompagner son enfant dans la découverte de la lecture ?

Article mis à jour le 20 mai 2021
Le 23 avril , c’est la journée mondiale de la lecture et du droit d’auteur. Cette date, qui vise à promouvoir le plaisir de la lecture en particulier chez les plus jeunes, n’a pas été choisie par hasard par l’UNESCO, l’organisation à l’origine de l’événement : le 23 avril est en effet la date anniversaire de la mort de Shakespeare et de Cervantès, qui disparurent de surcroit la même année, en 1616.

Le 23 avril , c’est la journée mondiale de la lecture et du droit d’auteur. Cette date, qui vise à promouvoir le plaisir de la lecture en particulier chez les plus jeunes, n’a pas été choisie par hasard par l’UNESCO, l’organisation à l’origine de l’événement : le 23 avril est en effet la date anniversaire de la mort de Shakespeare et de Cervantès, qui disparurent de surcroit la même année, en 1616. Si votre enfant est encore trop jeune pour s’attaquer à ces monuments de la littérature, il n’est jamais trop tôt pour l’accompagner vers les joies et les richesses de la lecture.

Apprendre les lettres à la maison

Avant 6 ans, on peut proposer des activités ludiques qui favoriseront la découverte des lettres et de l’alphabet. Pour apprendre à les reconnaître, à en visualiser la forme ou le tracé, vous pouvez afficher l’alphabet dans sa chambre (pourquoi pas en associant chacune d’entre elles à un dessin de personnage imaginaire ou d’animal ), lui faire former les lettres avec de la pâte à modeler, ou encore utiliser un abécédaire dans lequel les lettres apparaissent en relief. S’amuser à réciter ensemble l’alphabet (lors des trajets en voiture, par exemple, et pourquoi pas en chanson) facilitera par ailleurs la mémorisation des sons et la bonne prononciation de l’ensemble des lettres.

Accompagner l’apprentissage

L’année de CP, où commence véritablement l’apprentissage de la lecture, est bien évidemment décisive : réussir son entrée dans le monde des lecteurs facilite grandement la poursuite de la scolarité. Pour autant, n’essayez pas de prendre de l’avance par rapport au rythme de la classe : l’apprentissage à l’école progressant de façon structurée, son par son,  veillez simplement à ce que votre enfant consolide cet apprentissage au fur et à mesure, en reprenant avec lui ce qui vient d’être vu. Vous pouvez pour cela concevoir un jeu de cartes faisant figurer chacun(e) des lettres ou sons vus en classe : invitez votre enfant à piocher une carte au hasard dans le paquet – qui deviendra donc peu à peu de plus en plus épais – et à dire le son ou la lettre présentée. À vous de définir ce que votre enfant « gagne » en cas de bonne réponse : cela peut-être simplement le droit de conserver la carte, de la colorier, d’en dessiner une nouvelle…

L’aider à gagner en rapidité et en fluidité

Pour lui faire gagner en rapidité de lecture et l’aider quand il bute sur des mots nouveaux ou plus difficiles, apprenez-lui à se servir du contexte : cela l’habituera à ne pas simplement déchiffrer, mais aussi à prêter attention au sens de ce qu’il est en train de lire. Utiliser le contexte, cela peut-être se fonder sur le sens des phrases précédentes, sur celui du début de la phrase, ou même les illustrations s’il y en a. Pour l’aider à gagner en fluidité, vous pouvez pratiquer la lecture en écho ou en simultané : vous lisez une phrase à voix haute, que votre enfant lit en même temps ou à son tour. Vous pouvez aussi lui lancer un défi : lire le plus de phrases possibles durant une minute, chronomètre en main. Bien sûr, il faut que tout cela reste amusant et valorisant pour lui !  Et s’il vous semble que votre enfant ne progresse pas dans son rythme de lecture, n’hésitez pas à demander l’avis de son professeur.

Vérifier la compréhension de lecture

À partir de 7 ou 8 ans, la capacité à lire de façon fluide et suffisamment rapide, en se concentrant avant tout sur le sens du texte, doit être ancrée afin de pouvoir aborder des textes plus longs et plus complexes.  Pour vous assurer que votre enfant comprend suffisamment bien ce qu’il lit, demandez-lui de vous raconter l’histoire avec ses propres mots, d’en imaginer la suite,  de vous dire à quoi ressemble selon lui le personnage principal, l’endroit où se déroule l’histoire, etc. Bien sûr, l’objectif est que l’enfant en vienne lui-même à se poser des questions sur sa lecture : c’est ainsi qu’il en tirera des apprentissages.

Faire réagir face aux lectures

Devenir un lecteur autonome, c’est être peu à peu en mesure de faire ses propres choix mais aussi d’exercer son esprit critique face à l’écrit. C’est une compétence qui sera développée au collège, mais qui peut être préparée bien en amont. Encouragez pour cela votre enfant à exprimer son sentiment personnel : aime-t-il ou non tel personnage et pourquoi ? aurait-il agi de la même façon face à telle situation ? quelle partie de l’histoire a-t-il préféré ? Cela amènera peu à peu votre enfant à repérer ses préférences personnelles, à sélectionner les livres qu’il prend vraiment plaisir à lire et donc à rester lecteur !

Multiplier les occasions de lire

Pour que votre enfant comprenne que la lecture peut l’accompagner tout le temps, et n’importe où, évitez de réserver la lecture à un seul moment et un seul endroit, comme le lit, le soir avant de dormir par exemple. Laissez-le lire (ou incitez-le à le faire) partout : pendant les moments d’attente, dans la voiture, au restaurant, au déjeuner chez des amis, le matin au petit déjeuner, avant ou après la sieste, aux toilettes… Diversifiez aussi le type de lecture en lui proposant des BD, des documentaires, des livres de cuisine, des romans jeunesse, de la poésie, des articles de presse : tout ce qui se lit est recommandable ! Et bien sûr, donnez l’exemple : il est pour le moins audacieux de reprocher à ses enfants de ne pas lire quand on ne lit jamais soi-même. Les enfants et les ados lecteurs sont le plus souvent des enfants de lecteurs.

Encourager l’écriture et la créativité

Suite à une lecture, et si votre enfant en a envie, vous pouvez lui proposer une activité qui pourra entretenir son plaisir et sa motivation à lire et développer sa créativité ; suggérez-lui par exemple, selon ses goûts et ses aptitudes, de transformer l’histoire qu’il vient de finir en dessin ou en BD, d’écrire une fin alternative ou une lettre à l’auteur avec ses réactions ou les questions qu’il aimerait lui poser, de chercher des informations complémentaires sur Internet, etc. Pour une pratique en autonomie, vous pouvez aussi vous abonner à Plume, une application éducative destinée aux enfants de 8 à 12 ans et spécialement conçue pour découvrir les plaisirs de la lecture et de l’écriture. Le principe : le jeune lecteur choisit une histoire adaptée à son âge, dont il lit le premier chapitre ; pour accéder au chapitre suivant, il doit inventer la suite de son histoire. Inspirée de la pédagogie de Maria Montessori, l’application encourage l’attention et permet de rendre l’enfant pleinement acteur de sa lecture.

L'auteur
Laëtitia Leroy est responsable du service pédagogie Acadomia . Elle conçoit et supervise les solutions d’accompagnement proposées à nos élèves pour la réussite de leur scolarité dans le secondaire, dans le champ disciplinaire comme dans le cadre parascolaire (méthodologie et stratégies d’apprentissages, développement personnel…).
Laisser un commentaire
Commentaires
*
*

L'auteur
Laëtitia Leroy est responsable du service pédagogie Acadomia . Elle conçoit et supervise les solutions d’accompagnement proposées à nos élèves pour la réussite de leur scolarité dans le secondaire, dans le champ disciplinaire comme dans le cadre parascolaire (méthodologie et stratégies d’apprentissages, développement personnel…).

Tags

Articles