6 conseils pour aider efficacement votre enfant dans ses devoirs

Article mis à jour le 18 décembre 2019
Quelques conseils pour instaurer un climat propice à un travail efficace et apaisé.

Depuis la rentrée, vous avez vu revenir avec quelque angoisse l’épineuse question des devoir du soir ? Quelques conseils pour instaurer un climat propice à un travail efficace et apaisé.

Ritualisez le temps des devoirs 

Souvent, le plus dur, c’est de commencer ! Instaurez donc un horaire identique chaque soir ainsi qu’une durée de travail minimum et maximum, sans négociation possible, au moins jusqu’en début de seconde. Au collège, laissez votre enfant s’organiser au fur et à mesure dans cet espace- temps. 

Contrôlez sans corriger  

Au primaire et au collège, croisez l’emploi du temps et le cahier de textes pour vous assurer que tout a été fait, et convenablement fait. Convenablement ne veut pas dire parfaitement : ne corrigez pas les devoirs à la place de l’enseignant ! L’erreur est utile, il faut aussi laisser votre enfant se tromper.  

Apprenez-lui à apprendre  

Votre rôle est de montrer à votre enfant ce que savoir sa leçon signifie (par exemple, pouvoir distinguer une notion d’une autre, savoir reformuler avec ses propres mots ou encore être capable d’appliquer ce qu’on a appris). N’apportez pas les réponses, apprenez-lui à se poser les bonnes questions afin qu’il puisse résoudre les problèmes posés. C’est cela qui le conduira vers l’autonomie.  

Apprenez-lui à anticiper 

Travailler au jour le jour n’est plus suffisant au collège et encore moins au lycée. Encouragez votre enfant à ne pas repousser au lendemain ce qui peut être fait le jour même et incitez-le peu à peu à prendre des initiatives (remettre ses notes au clair, refaire un exercice, faire des recherches pour compléter un cours…). Devenir acteur de ses apprentissages est la clé de la réussite.  

Prenez du recul  

La distance physique est la meilleure des solutions pour rester calme. Pendant le temps des devoirs, soyez présent sans être pesant et laissez votre enfant venir à vous s’il a des questions. Sachez reconnaître ses points forts (en le laissant gérer les matières où il est à l’aise) et ne dramatisez pas les éventuelles mauvaises notes. Aidez-le plutôt à analyser ses erreurs et à en tirer les leçons.  

Adaptez votre aide  

Peu à peu, vous ne maîtriserez plus nécessairement le contenu des cours : restez néanmoins toujours vigilant quant à l’organisation du temps de travail, et ce jusqu’à la fin du collège. Ensuite, vous serez là pour vérifier que le travail est régulier (on n’a jamais « rien à faire » quand on est au lycée…), contrôler les notes, et aider à trouver des solutions en cas de difficultés. 

L'auteur
Laëtitia Leroy est responsable du service pédagogie Acadomia . Elle conçoit et supervise les solutions d’accompagnement proposées à nos élèves pour la réussite de leur scolarité dans le secondaire, dans le champ disciplinaire comme dans le cadre parascolaire (méthodologie et stratégies d’apprentissages, développement personnel…).
Avez-vous apprécié cet article ?
Please wait...
Merci de noter l'article afin de nous permettre d'améliorer le blog
Laisser un commentaire
Commentaires
*
*

L'auteur
Laëtitia Leroy est responsable du service pédagogie Acadomia . Elle conçoit et supervise les solutions d’accompagnement proposées à nos élèves pour la réussite de leur scolarité dans le secondaire, dans le champ disciplinaire comme dans le cadre parascolaire (méthodologie et stratégies d’apprentissages, développement personnel…).

Tags

Articles