Où se renseigner pour son orientation ?

Article mis à jour le 15 janvier 2020
Définir son projet d’orientation postbac consiste à trouver sa voie parmi un très vaste champ des possibles.

Définir son projet d’orientation postbac consiste à trouver sa voie parmi un très vaste champ des possibles. L’explorer demande donc du temps – c’est pourquoi il ne faut pas attendre la terminale pour le faire – mais aussi de la méthode et du discernement dans le choix de ses sources d’information.

 Sur Internet

Cette première étape, indispensable, est celle qui demande le plus de vigilance : Internet regorge de forums de discussion et de sites plus ou moins crédibles sur la question complexe de l’orientation. Pour obtenir des informations à la fois précises et exactes sur les filières, leurs procédures d’admission et leurs débouchés, mieux vaut consulter des sources que l’on sait fiables ou directes :

• Sur le site du ministère de l’Éducation nationale , la rubrique « orientation au lycée » présente l’ensemble des filières envisageables après le baccalauréat.

• Établissement public sous tutelle du ministère de l’Éducation nationale, rassemble une documentation exhaustive au sujet des formations nationales, régionales et des métiers. De nombreuses
présentations vidéo de formations à partir de la troisième et de métiers sont à regarder sur onisep.tv.

Les sites généralistes à ajouter à ses favoris et à visiter régulièrement :

  •  Sur letudiant.fr et studyrama.com, sites spécialisés dans l’orientation et la réussite des études, on trouvera notamment des fiches métiers, des annuaires d’établissements et les dates des salons étudiants ;
  • diplomeo.com, un des principaux moteurs de recherche et comparateur de formations des études supérieures en France, répertorie plus de 45000 formations (BTS, licences, bachelors, prépas…) et 7800 établissements ;
  • cidj.com propose également des infos sur les études, les métiers, l’orientation, l’emploi, la formation, les séjours à l’étranger.

La plateforme Parcoursup n’est pas seulement destinée à gérer les voeux d’affectation des futurs étudiants : elle permet aussi de consulter l’offre de formations supérieures dans son ensemble et de prendre connaissance, pour chacune d’elles, des contenus, attendus, débouchés professionnels et critères d’examen des dossiers.

• Enfin, dans le cas du choix d’une école spécialisée, une visite de son site doit permettre de rassembler les renseignements suivants : ancienneté de l’école, offre pédagogique, procédures d’admission (avec, le cas échéant, mise à disposition des annales des concours précédents), reconnaissance des diplômes, taux d’insertion professionnelle des diplômés, partenariats éventuels avec des entreprises, montant des frais de scolarité.

Dans les lieux, et lors des événements, dédiés à l’orientation

Ces visites sont utiles pour confirmer et compléter la recherche d’information sur Internet.

• Plus de 600 CIO (centre d’information et d’orientation), qui dépendent du ministère de l’Éducation nationale, sont implantés sur l’ensemble du territoire : il y en a forcément un près de chez soi ! Chaque CIO possède un fonds documentaire important sur les filières et les professions, et offre un service d’autodocumentation pour chercher une formation ou un secteur d’activité à partir de ses intérêts.

Le CIDJ (centre d’information et de documentation jeunesse) dispose également d’un réseau d’accueil dans la France entière. Ces structures, dont l’accès est libre et gratuit, proposent des informations et des conseils sur l’orientation, l’emploi et la formation, les projets, la vie pratique (droit, logement).

Les salons et les forums d’orientation sont organisés partout en France d’octobre à février. Les exposants y sont très nombreux et il est conseillé de cibler ses priorités avant la visite… tout en restant curieux ! Ces rendez- vous sont tout d’abord l’occasion de rencontrer des professeurs et des étudiants des formations envisagées ou des professionnels des secteurs correspondants. Mais c’est aussi l’opportunité de découvrir de nouveaux domaines, d’envisager d’autres possibilités de formation, d’interroger ses choix et l’image que l’on peut avoir d’une formation ou d’un métier.

Des journées portes ouvertes sont organisées par les universités et les établissements d’enseignement supérieur de janvier à mars. S’y rendre permet d’obtenir des informations plus précises sur les formations proposées, de se faire une idée du cadre (environnement, taille de l’établissement, aspect des salles de cours…), de rencontrer l’équipe pédagogique et des étudiants, et enfin d’augmenter ses chances d’admission s’il s’agit d’une formation sélective : évoquer cette visite (et ce qu’elle a apporté) dans sa lettre de motivation sera apprécié du jury, qui y verra la preuve d’une réelle motivation.

• Le lycée propose à deux reprises dans l’année des semaines de l’orientation pour échanger sur son projet avec les équipes pédagogiques et pour rencontrer les grands acteurs du monde estudiantin et professionnel. Ces rendez-vous sont à suivre et à préparer soigneusement car le lycée a évidemment une bonne idée du profil scolaire de l’élève et peut, en ce sens, être porteur de bons conseils sur ses ambitions.

Rappelons également que désormais 52h annuelles consacrées à l’orientation sont au programme dès la classe de seconde.

Auprès des professionnels de l’orientation

Au lycée, il est possible de prendre rendez-vous avec un psychologue de l’éducation nationale de l’Éducation nationale afin de bénéficier d’un entretien individuel d’orientation. Le CIO local propose également ce type de consultation, avec ou sans rendez-vous. La demande étant très forte, ces entretiens durent une demi-heure environ : ils permettent donc de répondre à des attentes suffisamment précises, et non d’identifier un projet d’orientation.

Dans un organisme privé ou auprès de professionnels libéraux, pour faire un bilan d’orientation individualisé. Cet accompagnement, dépassant largement le simple apport d’informations, permet d’aboutir à l’identification d’un projet personnel motivant.

Un bilan d’orientation se déroule en plusieurs étapes et comprend généralement :

  •  Un entretien individuel où sont passés en revue les attentes et les questionnements à l’origine du bilan, le parcours scolaire (notes, matières préférées), les activités extra-scolaires, le profil de personnalité (points forts et points faibles, centres d’intérêts).
  • Le passage de tests (personnalité, aptitudes, intérêts professionnels) qui viennent compléter l’entretien.
  • Une exploration des formations et des secteurs d’activité voire des métiers possibles au regard des éléments précédents.
  •  La remise d’un dossier présentant les conclusions du bilan, débouchant sur une sélection de formations et de métiers les plus adaptés et sur un plan d’actions associé (démarches à effectuer, choix des voeux Parcoursup, points d’amélioration…).
Avez-vous apprécié cet article ?
Please wait...
Merci de noter l'article afin de nous permettre d'améliorer le blog
Laisser un commentaire
Commentaires
*
*

Tags

Articles