La phase complémentaire de Parcoursup

15 juin 2021
Certains élèves de terminale ne savent pas encore quelle formation du supérieur ils vont intégrer à la rentrée prochaine. D’un grand inconfort, cette situation peut se résoudre grâce à la phase complémentaire des recrutements Parcoursup. Découvrons-la ensemble !

La phase complémentaire Parcoursup, c’est quoi ?

Il s’agit d’une procédure de pré-inscription dans le supérieur qui se tient du 16 juin au 16 septembre. Elle intervient après la phase principale, et permet aux élèves concernés de formuler des vœux de formations pour le supérieur. Ces dernières consulteront les dossiers des élèves et adresseront une réponse, positive ou négative à leur candidature

Pour qui ?

La phase complémentaire s’adresse aux élèves actuellement en terminale et aux étudiants en bac+1 en réorientation. Principalement à ceux qui n’ont pas reçu de proposition d’admission en phase principale, à savoir les élèves qui n’ont obtenu que des refus ou des classements sur liste d’attente.

Plus à la marge, elle concerne aussi les élèves qui n’ont pas participé à la phase principale pour ne s’y être pas inscrit à temps, mais aussi les élèves qui auraient reçu et accepté « par défaut » une proposition d’admission en phase principale qui ne les satisfait pas.

Comment ?

Ces élèves retournent dans leur dossier Parcoursup, sous l’onglet « vœux en phase complémentaire » et consultent les formations disponibles dans le moteur de recherche. Il s’agira des cursus dans lesquels il reste encore des places vacantes, selon le type de baccalauréat préparé ou obtenu par l’élève. La liste des formations disponibles est publiée sur la plateforme le 16 juin.

L’élève peut y formuler jusqu’à 10 vœux en formation initiale et 10 vœux en statut apprenti, mais il ne peut pas reformuler un vœu dans une formation qui aurait déjà refusé sa candidature en phase principale.

La formulation de ces vœux peut se faire indifféremment pendant durant toute la période de la procédure, à savoir n’importe quand entre le 16 juin et le 14 septembre.

Les formations convoitées répondent en général sous un délai de 8 jours au candidat, et au plus tard le 16 septembre, mais beaucoup d’entre elles suspendent la procédure entre le 17 juillet et le 20 aout pour les congés. Les réponses sont donc moins nombreuses dans cet intervalle.

L’élève peut obtenir 3 types de réponses : oui (l’élève est accepté), non (sa candidature est refusée), ou oui si (c’est-à-dire qu’il est admis sous condition qu’il accepte un aménagement pédagogique comme une remise à niveau préalable ou du tutorat par exemple).

Nos conseils

La procédure complémentaire est une opportunité à ne pas négliger pour tous les élèves déçus en phase principale. En 2020, elle a octroyé un projet à 85 000 élèves.

Il faut donc la mener avec soin pour décrocher une formation qui soit choisie et motivante, plutôt que subie.

D’abord, agir vite : Vous l’aurez compris, en phase complémentaire les formations répondent au fur et à mesure aux candidats, sans attendre de connaître tous les prétendants. Autrement dit, les premiers arrivés sont les premiers servis. Plus le temps avancera, moins il y aura de formations disponibles. Même si la procédure dure 3 mois, il faut donc exprimer rapidement ses choix.

Ensuite, agir bien : pour connaitre les formations auprès desquelles candidater, vous pouvez établir votre stratégie, en vous posant les questions suivantes :

  • Puis-je envisager un secteur d’études différent de celui qui m’attirait initialement : par exemple du droit plutôt que des sciences politiques, du marketing plutôt que de la communication, de la sociologie plutôt que de la psychologie etc. ?
  • Suis-je d’accord pour intégrer un type de formation différent de mon souhait initial : un BTS plutôt qu’un BUT, une licence plutôt qu’une école par exemple ?
  • Suis-je en capacité de m’éloigner pour faire des études qui me plaisent dans une autre région que la mienne ?

Les réponses à ces questions vous permettront de formuler vos choix. J’espère que ces conseils vous aideront à réussir la phase complémentaire si vous devez y avoir recours mais si vous souhaitez être aidé par un conseiller professionnel de l’orientation pour mener cette étape stratégique, je vous invite à contacter l’agence Acadomia la plus proche de chez vous.

Laisser un commentaire
Commentaires
*
*

Tags

Articles