Sport et études : comment s’organiser ?

Article mis à jour le 10 septembre 2020
Pour concilier sport et études : le secret de la réussite c’est l’organisation.

Pour concilier sport et études : le secret de la réussite c’est l’organisation. 
   

 L’emploi du temps

Il est essentiel d’inscrire sur le papier son emploi du temps dès que possible en commençant bien entendu par y inscrire ses heures de cours, puis de sport : entraînements et compétitions compris. Il convient de calculer les temps de transport, de repos que l’on oublie souvent mais qui additionnés ont leur importance. Une fois que tous ces éléments sont inscrits sur l’emploi du temps, il est temps de pointer les plages de devoirs : prévoir au minimum une heure par jour et augmenter ce temps alloué en fonction des besoins. 

Inscrire noir sur blanc son emploi du temps permet de prendre conscience de la charge de travail que l’on va devoir affronter. C’est également un bon moyen d’évaluer le volume horaire que le sport et les études représentent. Surtout, cela permet au sportif de passer une forme de contrat moral avec lui-même dans l’application de ses tâches !

Le sport permet de booster sa motivation à réussir en cours  

Il n’y a aucune raison de considérer qu’un sportif ne peut pas tenir son objectif de concilier sport et études. Mais il n’est pas question pour autant de le regarder se laisser déborder. Quand un adolescent à une passion, il a tendance à minimiser les problèmes qui pourraient constituer un frein à celle-ci. Une mauvaise note doit donc donner lieu à un bilan sur ce qui n’a pas fonctionné. Si objectivement le temps attribué aux révisions est insuffisant, il ne faut pas hésiter à menacer de supprimer un entraînement afin de redresser la barre. Il ne s’agit pas d’une punition mais d’un moteur qui remotive tout sportif à se ressaisir ou à réévaluer son temps de travail. 

Ne pas laisser les lacunes s’installer

La régularité dans le travail comme dans le sport est essentielle. L’apprentissage des leçons doit donc être régulier, quotidien. Si possible mieux vaut prévoir ce temps de révision avant une séance de sport : il pourra repenser durant son entraînement à ce qu’il vient d’apprendre. Cette assiduité est indispensable car le sportif peut rencontrer des difficultés à rattraper un retard, par manque de temps. C’est pourquoi, il peut être envisagé d’intégrer des cours de soutien de manière hebdomadaire ou durant les vacances scolaires pour prévenir les difficultés éventuelles dans les matières où l’adolescent est le plus faible. 

Se reposer

Le sportif a tendance à négliger les efforts physiques et mentaux qu’il fournit. Pourtant, il est extrêmement sollicité. Les parents ont un rôle essentiel à jouer dans l’aménagement des plages de repos de leur enfant. Il est important de veiller à son rythme de sommeil en régulant ses heures passées devant l’ordinateur ou la télévision. De la même façon, il est essentiel pour le sportif de s’accorder des pauses comme des sorties entre copains.  Mais ces dernières doivent rester ponctuelles s’il veut rester en forme pour son sport et ses études. 

Bien s’alimenter

Plus que tout autre ado, le sportif a besoin d’apports nutritionnels conséquents pour faire fonctionner son corps et son cerveau. Là encore, le rôle des parents est essentiel. Féculents, mais aussi fibres, laitages, viandes et poisson : il faut veiller à ce que son alimentation soit équilibrée. Ne l’encouragez pas trop dans le suivi de régimes draconiens qu’il pourrait glaner auprès de ses copains. Si la question du poids se pose, parlez-en avec son entraîneur et faites-le suivre par un nutritionniste.   

Avez-vous apprécié cet article ?
Please wait...
Merci de noter l'article afin de nous permettre d'améliorer le blog
Laisser un commentaire
Commentaires
*
*

Tags

Articles