Ces lieux où l’on fabrique des champions

Article mis à jour le 15 janvier 2020
L’itinéraire d’un sportif suit en général sa progression : il commence à évoluer dans un club, en change éventuellement s’il progresse en compétitions.

L’itinéraire d’un sportif suit en général sa progression : il commence à évoluer dans un club, en change éventuellement s’il progresse. Quand son niveau est régional ou national, il peut bénéficier d’horaires aménagés dans certains établissements scolaires afin de faciliter ses entraînements. Si sa fédération sportive le classe parmi ses espoirs, il peut alors intégrer un Creps, un pôle Espoir ou un pôle France, puis, s’il confirme son talent de compétiteur international, il pourra se voir proposer une place à l’Insep. Zoom sur ces lieux où l’on fabrique des champions.

Pôle Espoir ou pôle France

Les pôles appartiennent au Parcours de l’Excellence Sportive (PES). Le PES succède à la filière d’accès au Sport de Haut Niveau. Il est propre à chaque fédération et validé par le ministère des Sports.

Il organise l’ensemble des dispositifs et des structures labellisés encadrant ou accompagnant le sportif ou la sportive tout au long de son parcours pour atteindre le plus haut niveau international.
Il doit contribuer à conduire les sportives et sportifs les plus talentueux, et celles et ceux en devenir, vers l’excellence internationale.

Le pôle est donc un lieu d’entraînement de haut niveau.

Son objectif est d’accompagner les athlètes dans leur préparation sportive en leur proposant des infrastructures, des entraînements et un accompagnement de nature à favoriser l’accès à la haute performance.

La différence entre un pôle Espoir et un pôle France concerne le respect d’un cahier des charges plus ou moins contraignant en pratique sportive.

Les Creps

Les Centres régionaux d’éducation populaire et de sport sont des lieux abritant les structures d’entraînement et les pôles de sportifs de haut niveau. Ils sont placés sous la tutelle du ministère des Sports. Ils ont pour vocation de participer notamment à la préparation sportive en tant que centre national permanent d’entraînement des sportifs de haut niveau.

En clair : les sportifs s’y entraînent, peuvent y vivre lorsqu’il y a un internat et y suivre des formations.

Lorsqu’un sportif intègre un Creps au cours de sa scolarité, il est alors scolarisé dans un établissement partenaire de ce centre et bénéficie généralement d’horaires aménagés.

Les centres de formation

Pour les sports collectifs tels que le football, les clubs professionnels disposent de leur propre structure de formation pour les jeunes. Les sportifs s’entraînent dans ces infrastructures financées en partie par les collectivités locales. Ces centres possèdent leur propre internat et établissent des partenariats avec des établissements scolaires qui y accueillent les jeunes scolarisés.

L’Insep

L’Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance est le temple du sport de haut niveau. Ce centre situé en plein cœur du bois de Vincennes accueille plus de 630 sportifs dont 140 mineurs. Y sont favorisées la formation et la préparation des sportifs de haut niveau, en liaison avec les fédérations sportives et dans le respect du double projet : la recherche de l’excellence sportive et de la réussite scolaire, universitaire ou professionnelle du sportif.

Pour cette élite du sport français, tout est taillé sur mesure : hébergement, restauration, soins, entraînements, mais également scolarité. Chaque sportif bénéficie d’un accompagnement personnalisé dans un objectif de résultats. Lesquels s’avèrent payants bien au-delà de la performance sportive. En effet, l’Insep enregistre 94 % de réussite scolaire, 76 % de réussite pour les formations universitaires et 75 % de réussite pour les formations professionnelles.

Avez-vous apprécié cet article ?
Please wait...
Merci de noter l'article afin de nous permettre d'améliorer le blog
Laisser un commentaire
Commentaires
*
*

Tags

Articles